Master en Stratégie de la communication

Master en Stratégie et analyse de la communication interactive et collaborative

En tant que (futur·e) communicant·e, vous désirez apprendre à développer des stratégies de communication adaptées et percutantes basées sur une maîtrise professionnelle et créative du numérique ? Alors ce master est fait pour vous !

Le master 120 en horaire décalé en Stratégie et analyse de la communication interactive et collaborative (en abrégé “Stratégie de la communication”) a pour vocation de former des communicant·e·s capables d’appréhender la communication de manière stratégique et critique. Il permet de développer des compétences d’analyse et d’élaboration de projets de communication pour les entreprises, les organisations, les associations, etc. en intégrant de manière optimale les qualités d’interaction, de collaboration et de participation de la culture numérique. 

Cette culture numérique est en constante évolution, et les métiers de la communication se doivent d’évoluer avec elle. C’est pourquoi notre master l’envisage comme un élément central nécessitant un enseignement spécifique. Il propose une approche globale des enjeux numériques et de leurs évolutions, couvrant les aspects sociaux, économiques, techniques, psychologiques, anthropologiques, politiques, stratégiques, juridiques et éthiques. Cette ouverture permet d’aborder la communication numérique dans toute sa complexité, avec exigence et professionnalisme. 

Ce programme de haut niveau est proposé conjointement (co-organisation et co-diplomation) par l’Institut Supérieur de Formation Sociale et de Communication de la Haute Ecole ICHEC – ECAM – ISFSC et par l’Université Saint-Louis – Bruxelles, cette dernière étant l’institution référente. Le programme allie, d’une part, un enseignement universitaire adossé à la recherche scientifique, et, d’autre part, un solide ancrage dans les réalités du monde professionnel, notamment grâce au stage et à plusieurs enseignements dispensés par des praticien·ne·s de la communication.


Les demandes d’admission s’introduisent auprès de l’USL-B.

Organisation

Le programme de master compte 120 crédits. Les enseignements se donnent en horaire décalé à raison de trois soirs par semaine, ainsi que les samedis (demi-journée ou journée complète). Le master peut donc être combiné avec une activité professionnelle ou une autre formation. 

Les cours se donnent à Bruxelles, pour la plupart dans les locaux de l’USL-B. Il se peut que certains cours se tiennent à l’ISFSC, qui se situe à une dizaine de minutes à pied de l’USL-B. 

En fonction de la formation initiale de l’étudiant·e, il n’est pas rare qu’une formation complémentaire soit ajoutée au programme standard de 120 crédits. Celle-ci compte un maximum de 45 crédits, puisés dans les programmes de bachelier de l’USL-B, soit en journée, soit en soirée. Les UE complémentaires permettent aux étudiant·e·s d’acquérir les connaissances en communication et/ou en méthodologie universitaire requises à l’entrée du master. Si la formation complémentaire compte plus de 30 crédits, un étalement de la formation sur trois ans doit être prévu.

 Vous trouverez toutes les informations sur ces formations complémentaires dans le volet : “Les conditions d’accès”.

Publics cibles

Le programme du master est destiné :

  • Aux étudiant·e·s porteurs d’un diplôme de bachelier, d’une université ou d’une haute école, qui souhaitent poursuivre leur formation à un niveau de master dans le domaine de la communication;
  • Aux personnes déjà actives dans la vie professionnelle qui souhaitent se réorienter ou approfondir leurs connaissances en matière de communication numérique.

Les différentes conditions d’admission applicables en fonction du parcours de l’étudiant·e sont expliquées dans le volet « Les conditions d’accès ».

Les étudiants en communication à l’ISFSC ont la possibilité d’anticiper leur inscription au master en choisissant ” l’Option master ” qui est organisée le premier quadrimestre du BAC 3. Pour plus d’infos, cliquez-ici.

Débouchés et compétences

Débouchés :

Le master en stratégie de la communication forme des gestionnaires de projets ou de contenus capables d’analyser et d’élaborer une stratégie communicationnelle intégrant les différents aspects du numérique dans les organisations. Les diplômé·e·s pourront exercer des fonctions de décision et de supervision au sein d’une institution publique, d’une entreprise ou d’une association non marchande, soit dans une position de middle management interne, soit dans une position de consultance. 

Les débouchés du master peuvent tourner autour des activités suivantes: Social Media Management, Social Media Strategy, Content Management, Content Strategy, Conversation & Community Management, Content Marketing, Digital Communication, Digital Strategy, etc. 

Les débouchés du master ne se limitent toutefois pas à ces pratiques professionnelles étant donné que certains métiers auxquels conduit le master n’existent pas encore. Le dépassement de cette inconnue fait partie de nos objectifs: l’approche globale proposée par le master apprend aux diplômé·e·s à s’adapter, à anticiper et à intégrer le changement, et même d’être à l’initiative des nouveaux métiers de la communication. 

Compétences :

Le master vise le développement des compétences suivantes : 

  • Gérer la présence de l’organisation sur les médias sociaux et collaboratifs
  • Maîtriser les méthodes, les outils et les canaux de communication interactive et collaborative
  • Mobiliser la direction, le personnel et les partenaires d’une organisation autour de projets de communication interactive et collaborative
  • Mobiliser et produire des connaissances en communication interactive et collaborative de façon pertinente et méthodique, dans le cadre d’une réflexion critique ou d’un projet de recherche
Pédagogie et évaluation

Pédagogie

Le master en Stratégie de la communication propose diverses activités d’apprentissage, de mise en situation et d’intégration professionnelle (stage). Grâce à une équipe d’intervenant·e·s aux expertises et expériences diverses, le programme allie une formation théorique et méthodologique poussée et un solide ancrage dans les réalités du monde professionnel.  

Les UE du programme alternent des exposés ex cathedra et des moments d’analyse collective autour de sujets d’actualité ou de cas concrets (amenés par l’enseignant·e et/ou les étudiant·s). Les thématiques abordées nécessitent un suivi de l’actualité du monde numérique en évolution permanente. Des pédagogies de type classes inversées, expérimentations collectives et travaux de groupe sont également mises en place. D’une manière générale, le master propose une pédagogie active qui implique beaucoup de travail collaboratif en séances – comme cela se passe sur le terrain professionnel – et qui prend appui sur les intérêts, les connaissances et les expériences des participant·e·s. 

Évaluation

Les modalités d’évaluation sont diverses. Elles peuvent consister en des examens écrits ou oraux, des rapports ou des travaux individuels ou collectifs (articles de recherche, analyses et recommandations stratégiques, rapport de stage, mémoire de recherche…), des contributions aux recherches ou expérimentations collectives, ou même des projets concrets (pour plus d’informations, voir les descriptifs de chaque UE).

Stage et travail de fin d'études

Stage

L’étudiant·e réalise un stage d’une durée de 270 heures (7 semaines) dans une organisation de son choix : entreprise, association, administration, agence de consultance, espace de co-working ou de mobilisation sociale, fablab…

Ce stage est l’occasion pour l’étudiant·e de s’intégrer activement aux activités  de son lieu de stage, de confronter ses acquis théoriques à la pratique professionnelle et de s’interroger sur les compétences acquises.

Le stage est encadré par un séminaire de pratique (15 heures) qui balise la recherche du lieu de stage, l’organisation pratique de celui-ci (telle que précisée dans la convention de stage), le suivi de son bon déroulement et enfin la rédaction du rapport de stage. Les outils méthodologiques préconisés sont le partage de l’expérience (mise en commun des stagiaires), l’observation de terrain, l’analyse critique argumentée et la rédaction d’un rapport.

Le stage peut se combiner au mémoire de fin d’étude. Il peut également se réaliser sur le lieu de travail, moyennant certaines conditions. Il est aussi possible de le mener dans un centre de recherche pour autant que les activités de recherche envisagées touchent directement aux problématiques du master. 

Le stage s’effectue au cours de la deuxième année de master, idéalement au cours du deuxième semestre. Toutefois, en fonction du projet défini dans la convention de stage, cette organisation peut être modifiée.

Travail de fin de cycle

Le master suppose la rédaction d’un mémoire de fin d’études qui personnalise l’investissement intellectuel de l’étudiant·e dans les matières traitées durant le master.

Le mémoire témoigne de la capacité de l’étudiant·e à mobiliser des savoirs hautement spécialisés, à l’interface de plusieurs domaines, pour réaliser une recherche personnelle et originale, débouchant sur de nouveaux savoirs, de nouvelles procédures ou de nouvelles pratiques. Au travers de son mémoire, l’étudiant·e montre qu’elle·il est capable de construire une expertise propre contribuant à renouveler non seulement les savoirs mais aussi les pratiques et les stratégies professionnelles d’un ou plusieurs domaines (cf. le niveau 7 du Cadre Francophone des Certifications).

Le mémoire et le séminaire d’accompagnement au mémoire comptent pour un volume substantiel du programme puisqu’ils correspondent à un total de 23 crédits répartis sur les deux blocs d’études “standards”.

Conditions d'accès

Conditions d’accès au master 120 ISFSC – USLB  :

Ont un accès direct et inconditionnel au master les étudiants porteurs d’un grade académique de :

  • 1er cycle universitaire délivré en Communauté française de Belgique :

 Information et communication

  • 2e cycle universitaire délivré en Communauté française de Belgique :
    1. Information et communication (master ou licence)
    2. Communication
    3. Journalisme
  •  2e cycle en haute école délivré en Communauté française de Belgique
    1. Communication appliquée (master ou licence)
    2. Presse et information (master ou licence)

Ont un accès direct au master, moyennant un complément de formation de 0 à 15 crédits déterminé par le jury d’admission, les étudiants porteurs d’un grade académique de :

  •  1er cycle en haute école délivré en Communauté française de Belgique :

Communication appliquée

 Ont un accès direct au master, moyennant un complément de formation de 30 à 45 crédits déterminé par le jury d’admission, les étudiants porteurs d’un grade académique de :

  •  1er cycle en haute école ou école supérieure des arts délivré en Communauté française de Belgique :
    1. Communication
    2. Ecriture multimédia
    3. Relations publiques
    4. Marketing
    5. E-business
    6. Bibliothécaire-documentaliste
    7. Gestion des ressources humaines
    8. Arts du spectacle et techniques de diffusion et de communication : multimédia

Admission personnalisée : peuvent accéder au master sur dossier, moyennant l’avis favorable du jury d’admission, avec ou sans complément de formation (maximum 45 crédits) :

 – les étudiants porteurs d’un grade académique délivré en Communauté française autre que ceux mentionnés ci-dessus, notamment :

  •  1er cycle universitaire délivré en Communauté française de Belgique, moyennant un complément de formation de 15 à 30 crédits :
    1. Sciences politiques
    2. Sciences humaines et sociales
    3. Sociologie et anthropologie
    4. Sciences économiques et de gestion
    5. Ingénieur de gestion  
  • 1er cycle en haute école ou école supérieure des arts délivré en Communauté française de Belgique, moyennant un complément de formation de max. 45 crédits :
    1. Gestion des ressources documentaires multimédia
    2. Assistant social
    3. Conseiller social        
    4. Ecologie sociale
    5. Commerce extérieur
    6. Informatique de gestion
    7. Publicité
    8. Arts plastiques, visuels et de l’espace : publicité

– les étudiants porteurs d’un grade académique étranger reconnu équivalent par la Communauté française de Belgique à l’un des grades académiques mentionnés ci-dessus donnant un accès direct au master ou permettant un accès personnalisé ;

– les étudiants porteurs d’un grade académique délivré en Communauté flamande ou dans un autre pays de l’UE et reconnu équivalent, par le jury d’admission, à l’un des grades académiques mentionnés ci-dessus donnant un accès direct au master ou permettant un accès personnalisé ; 

– les étudiants porteurs d’un grade académique délivré dans un pays ne faisant pas partie de l’UE et reconnu équivalent, par le jury d’admission, à l’un des grades académiques donnant un accès direct au master, pour autant que ces étudiants se soient distingués dans leurs études ;  

– les adultes en reprise d’études qui peuvent se prévaloir d’au moins cinq années d’expérience personnelle et/ou professionnelle, dont maximum deux années d’études et au moins trois années d’activité professionnelle dans le domaine de la communication, moyennant l’activation du processus de valorisation des acquis de l’expérience (VAE). Au sujet de la VAE, voir https://www.usaintlouis.be/sl/3411.html.

La demande d’admission personnalisée peut déboucher sur :

–       une admission sans complément de formation ;

–       une admission avec complément de formation de max. 45 crédits ;

–       un refus d’admission.

Inscriptions

Les inscriptions 2020-2021 sont gérées par l’Université Saint-Louis – Bruxelles et les demandes d’admission se font en ligne sur

http://www.usaintlouis.be/inscriptions.

Toutes les demandes de renseignement peuvent être adressées à inscriptions@usaintlouis.be

Règlement des études

Téléchargez notre règlement des études 2019-2020. Et l’addendum au règlement des études 2019-2020

Le règlement des études pour 2020/2021 est disponible sur le site de l’USL-B

Adresse
rue de la poste 111
1030 Bruxelles
Telephone
T. +32 2 227 59 00
F. +32 2 223 13 48
Mail
info@isfsc.be
Logo ISFSC footer